( 21 janvier, 2016 )

Tu n’es pas ma fille!

Agacée par ma petite sœur, la cadette de la famille, j’avais demandé un jour à Barbara pourquoi elle était venue au monde. Elle me répondit « parce que je voulais une fille ». Je fus sous le choc.

( 21 janvier, 2016 )

Toxic Dad

Mon père est loin d’avoir été un saint avec moi non plus, il m’a souvent brutalisée physiquement, était agressif et violent lorsqu’il buvait, et avait un comportement immature où il nous traitait comme des potes et pas comme ses enfants. Je me souviens d’un jour où j’avais osé donner mon avis sur un commentaire raciste qu’il faisait devant une émission. Ne supportant pas que je le remette en question, il se leva et me donna un violent coup de poing à l’épaule. Il m’a souvent donné des coups de poing dans les épaules et des coups de pied dans le ventre…Il ne m’a aussi jamais défendu face à Barbara.

( 21 janvier, 2016 )

Et bam!

Je me souviens d’une violente dispute entre mes parents lorsque j’étais toute petite. Le salon de notre appart était séparé par une porte vitrée, et Barbara balança son chausson dedans, la brisant en mille morceaux. 

( 21 janvier, 2016 )

Barbara et son amour déçu

Barbara fréquenta pendant des années un médecin à qui elle a pu confier ses nombreux problèmes de famille et de possessions. Il l’aurait soi-disant guérie, lui aurait enlevé des « fantômes » qu’elle avait dans le corps. Je ne me souviens pas de mon premier rendez-vous avec lui. Mais les rares fois où je l’ai vu, il ne m’inspirait pas confiance et me mettait mal à l’aise. Barbara s’était très attachée à lui, elle en parlait comme d’un sauveur. Il y a très peu de temps, dans ma volonté d’en savoir plus sur Barbara et ce qui se passait dans ma famille, j’ai découvert qu’elle était amoureuse du gars, voire carrément sous son emprise. Je comprenais mieux maintenant pourquoi elle parlait tout le temps de lui et en des termes si élogieux. Manque de chance, le gars se maria avec une autre avant que le divorce de Barbara fut prononcé. J’appris cette histoire avec un message qu’elle envoya à une sœur  :

« je ne c pa si c toi tu pe te foutre de ma geule celui que j’aime depuis 8ans mon medecin je croi qu’il va se marie moi j’ai attendu 7ans la fin de mon divorce en avril mais lui ne ma pa attendu je ne suis pa une tepu je n’ai plus rien a faire ici il le s’avais que j’attendais la fin de mon divorce mais il ne ma pa attendu si il m’arrive quelque chose je n’ ai plus d’assurance vie j’ecrirais une lettre de tout se que vous m’avais fais les 9 plus mon ex qui continu de me pourire la vie j’en pe plus»

Je voulais en savoir plus bien sur, je cherchais d’autres messages parlant de son cher médecin. Je suis alors tombé sur un message qu’elle envoya à son épouse :

« bonsoir on ne se connais pas mais moi cela fais 8 ans que je connais Y. et que je l’aime, Y. a la peau douse comme un bb des yeux vert clair comme des feuilles d’arbre qui viennent d’etre laver par l’eau de pluie des remords un sourire malicieux et un charme a faire palire le diable ,j’ai su des choses sur sa vie parsque je l’ai ais vue en reve ou resentie l’amour que j’ai pour Y. a etait plus fort que la mort ,j’ai fais trop de sacrifises pour Y. par amour pour lui et je soufre tout les jours pour lui ne m’en veiller pas mais je l’aime »

Jamais Barbara ne parlait avec de tels termes…et j’avoue que la phrase « un charme à faire pâlir le diable » m’inquiète…J’ai découvert un troisième message adressé à un frère du médecin :

« bonjour ont ne se connais pas mais moi je connais bien Y. pouvez-vous lui faire passé un méssage de ma part s’il vous plais si vous le voyer se soir dite lui que c’est un idiot il faut qu’il regarde once upon a time les samedis soir sur m6 car c’est notre vie a lui et moi je lui est écrit noire sur blanc en lui disant que c’est moi qui avais écrie l’histoire sur un livre il y a tres longtemps mais je crois qu’il ne ma pas crue peu être qu’il vous écoutera faite ça pour moi s’il vous plais merci et souhaité lui une bonne année et je dit la véritée »

Personne ne répondit à ses messages. Après ces révélations, je décidais d’aller regarder dans l’historique de recherche de Barbara. Et là je fus sous le choc. Depuis des années, elle « stalkait » la femme du médecin ainsi que divers membres de sa famille. Elle allait sur son profil jusqu’à 7 fois par jour, parfois à seulement 10mn d’intervalle. Choquée, j’ai décidé d’envoyer un message à cette femme (comble de l’ironie elle porte le même prénom que moi…) pour l’avertir que Barbara l’espionnait et qu’elle devait la bloquer. Elle me répondit en me remerciant de l’avoir prévenu, que ma mère lui envoyait régulièrement des lettres, et que celles-ci étaient de plus en plus menaçantes. Je n’étais pas au courant de cette histoire, et lui demanda si elle pouvait me scanner les lettres.

A suivre…

( 21 janvier, 2016 )

Messages Toxic Mom III

Pour vous illustrer cette idée de démence et la façon dont Barbara traitait tout le monde, voici quelques messages copiés sans modifications repris de FB (ATTENTION ! Contenus violent et bourrés de fautes orthographiques !) 

A mon père

« 6h30 tu sorter de ton camion a pute la seule chose que tu a aimer dans ta vie c faire le chien pour ta pouf de mere tu ma pourie la vie a moi et mes enfants tu ne taprochera plus de moi nique t blondes 25 ans a rester assi et a porter un tournevis tu doi etre fatiguer pauvre chou j ai travailler dans la meme usine que toi et tu ne fouter rien de la journee pendant que moi je faiser des centaines de pieces a la con »

« ne m accuse pas de t conneries la seul chose qui t interesser c etait faire la boniche a t connars de parents te branler t un malade sale enculer dir la veritee tu ne c pas faire du jour ou je t connu tu ma toujour menti t q un pomer la preuve tout seul obliger d aller a la pute super pour mes enfants tu ne les as j amais voulu sinon tu te serai occuper de qui te lave la merde deriere ton cul ta de merde ta boule de cristale ta dit que des que j ai les papiers du divorce tout ceux qui mon foutue dans la merde von le payer c toi qui a trouver le stage de mon fils a non c etait mieu de trimbaler ta grose merde de neuveu pour son stage comme ca les frais d essence etait pour nou les gens von regreter de m avoir dit que j etais la mere et que je devais me demerder tu te branle toujour autant la bite devant t films du cul ou devant t putes aufaite tu c pas a chaque fois que j allais voir un toubibe il me faisait un enfant voila maintenant tu est au courant donc tu peu me traiter de pute comme tu a su si bien le faire pendant d annees »

« j atend toujour les 750e de pention alimentaire du mois de decembre tu ve te retrouver en tol continu le clodo quand tu te taper ta mariline t avez pas l impretion de te taper ta vieille juju la pute quand tu te branle les coulles tes papiers tu les caches sur les meubles de t vieux comme tu la fai pendant des annees parceque tu est malade en plus tu disai que c etait pas ca tu est celibataire ta de la chance moi je suis toujour mariee a un tarer tu demandera a ta boule de cristale si elle avait vu que qelqu un de ta famille aller crever parceque moi je l avais vu en reve et je ne te dirai pas de quoid j ai encore rever et qui se sont passer tout se paye tu pe faire le bo dans ta meeeeeeeeeeeeeeuse de merde ou sur facebook tu te fouter bien de la ville ou je suis nee mai toi si on te chier dessus on ne verais pas la difairance contacte vite t putes pour leur envoyer des mots doux »

« je v te raconter une histoire vraie tu te souvient des poissons rouge kon avaient ils sont mort parseque tu ne les a pas nouries par contre d que t pouritures de parent parter la faler surtou pa que tu oubli de nourire leur saloperi de bestios autre chose tu dira a ta pouf de mere que le dernier micro onde qu elle a eu a montluel c moi qui lui est payer 250f avec un cheque que tu avai pri o milieu du chequier pour le donner a ton connar de frere qui je supose na pa donner 1centime ta interer a repondre o faite tu ma pa dit que tu etait entrain de crever sa doi etre un mansonge de plus a ajouter dans ta liste qui est deja bien longue il manque de la pention »

 

Voilà, je crois que ceci illustre bien de quel genre de personne il s’agit. Et encore, je vous raconte pas quand on devait l’entendre directement…Autre chose, Barbara ne supportait pas que j’ose défendre mes grands-parents. Elle essayait vraiment de me faire croire que c’était eux les méchants de l’histoire. Je devais les contacter eux et le reste de ma famille en discrétion pour éviter des crises…J’ai appris ce que qu’était des pervers narcissiques et des parents toxiques très tard, lorsque je fus à nouveau confronté à ce type de situation… 

( 21 janvier, 2016 )

Messages Toxic Mom II

Pour vous illustrer cette idée de démence et la façon dont Barbara traitait tout le monde, voici quelques messages copiés sans modifications repris de FB (ATTENTION ! Contenus violent et bourrés de fautes orthographiques !)

A mes grands-parents

« l autre con vie encore chez vous je lui est demander son adresse il ma donner la votre c pas vous qui avaient qu il avait demenager meme sur le papier que je recois pour la petite pention c votre adresse qui continu de mentir 2 vieux con ou la pute qui vous serre de fils quand ont traite son ex femme de pute ont se regarde avant la pute c lui donc je ve son adresse et se qu il touche ou mon nouvel avocat sans chargera eloise atend toujour les cadeaux de noel que son connard de pere lui a promis elle a 10ans il croit que ca lui fait quoid les mensonges de cette pouriture et de le voir sur le net avec c putes vous avait interer a me repondre avant que se soit les flics qui sans occupent caroline est a 111e de decouver pourquoid il ne l aide pas lui qui disait que j etait une pute moi la mere de c enfants parceque je voyais des hommes toubibes et sa mere c quoid j attend une repnse de votre part et si cela vous emerde que je dise la veritee ja m en tape vu se que vous avaient fait a mes enfants et moi vous etes que de la merde fait passer se mot a t parent a la con il ne me repondent pas »

« dite a votre con de fils d arreter de me dire je t aime c qu un enculer y croi que je v me remetre avec lui pour que je rembourse c conneries comme je l ai fait pendant des annees et qu il nous tape encore sur la geule ma famille est o courant si il les ve a paque se sera sous surveillance des flic pour qu ils n ai aucun film x ni d alcool et qu il ne soi pas couvert de bleux je lui est aussi dit que je voulais 50000e de dedomagement de lui est vous pour tout se que vous nous avaient fait a moi est mes gamains tribunale pour enfant proteger votre fils tout me foutre sur le dos propo rasiste du jour ou j ai connu votre fils m accuser de voler votre bouf alors que c etait l autre feniasse»

( 21 janvier, 2016 )

Messages Toxic Mom I

Pour vous illustrer cette idée de démence et la façon dont Barbara traitait tout le monde, voici quelques messages copiés sans modifications repris de FB (ATTENTION ! Contenus violent et bourrés de fautes orthographiques !) 

A ses frères et soeurs

« salle garsse je ve recuperee mon telegrame mais 2000euros et la loi protege les tare comme mon ex mari il faut que je lui donne mes gamains pour leur taper sur la geule y pe crever vous avez rien f pour m’aidee cet encule de frere qui est venu m’emmerde pendant 20ans sans m’aide vous me pourisee la vie depuis ma naissance mefier vous des cauchemars que je f et des choses que je voi rigole bien sa ne durera pa »

« MON ENCULER DE MARI ME DOI 1500E DE PENTION ALIMENTAIRE ET EN PLUS IL CONTINU DE ME MENACER IL NE MA PAS ASSER TAPER SUR LA GUELE PANDENT DES ANNEES MOI JETER LA MERDE ET AVEC LUI VOUS RIGOLIER BIEN MAINTENENT C QUAND VOUS VOULER POUR M AIDER MON PERE A TRAVAILER TOUTE SA VIE POUR VOUS NOURIRE ET VOUS ABILLER PENDANT PLUS DE 15ANS OUI IL C CASSER JETER TOUTE PETITE IL A DU EN AVOIR MARE D ELEVER DES GAMAINS QUI N ETAIENT PAS A LUI»

«notre mere a la con qui a eu 11 gamains elle c bien occuper de tout les premier moi elle ne ma pas elever elle na j amais rien fait pour moi dans ma vie que se soi pour mon permis les meubles ou financierement elle penser ka elle si elle a eu une bonne retraite c grase a nous tous don moi je ve 7000euros mon frigo vien de me lacher je vien de men racheter un a 329e ca fait combien de paquer de clopes dans un mois si je me retrouve encore dans la merde se mois si vous vous expliquerais devant ma nouvelle avocate meme joceline a dit que tu avait plain d argent le marwel a bien profiter de l argent qui aurais pu m aider ta des nouvelle de cette pouriture de diane qui me dois 2000e et esque tu a contacter mon medecin ou ta la trouille qu il te face dire la veritee .. »

( 21 janvier, 2016 )

La vie avec une mère toxique

Aussi loin que je me souvienne, Barbara a toujours été odieuse avec moi. Elle aimait bien me punir en renversant la caisse de jouets de ma chambre pour me forcer à ranger. Comme ça, d’un coup, parce qu’elle trouvait ça amusant. Elle attendait de moi que je sois une super bonne élève, me forçant sans arrêt à essayer de lire et écrire, mes crises de larmes ne changeant rien. Elle me frappait souvent,  parfois plusieurs fois de suite avec ses chaussons, et après un chausse-pied. Je me retrouvai allongé au sol sans plus pouvoir bouger. Elle me traitait souvent de taré de gamine.

Les choses se sont mises à empirer lorsque Barbara demanda le divorce. Je devais avoir une douzaine d’années. PL , complètement sous emprise, refusait de partir, disant qu’il l’aimait toujours. Leurs disputes étaient d’une sauvagerie barbare, incapable de parler correctement comme des adultes, et surtout de réaliser que leurs histoires ne concernaient pas leurs enfants, et que nous étions malheureux. Barbara pointa même un jour un couteau sous la gorge de mon père. Propre du pervers, Barbara ne pensait de toute façon qu’à elle, et était persuadée que ce divorce allait lui permettre de gagner une somme d’argent colossale. Barbara était complètement malade avec l’argent. On lui avait mis en tête qu’elle était d’origine noble (ce qui était peut-être vrai), et avait des rêves de grandeur ou elle ne devait pas travailler et où tout le monde devait lui donner de l’argent. Son seul boulot fut d’avoir été repasseuse jusqu’à ce qu’elle tombe enceinte de moi et arrête tout. Elle se plaignait sans arrêt de ne pas avoir assez d’argent, mais hors de question de trouver du travail ! Son excuse favorite ? Elle avait trop de problèmes de dos et était asthmatique. Pour le divorce donc, elle demanda une somme compensatoire irréaliste soi-disant parce que mon père lui avait pourri la vie…Quand elle ne réussi pas à obtenir ce qu’elle voulait, elle accusa le monde entier d’être contre elle.

PL partit 2 ans après la demande de divorce, et là encore, ce fut une galère incroyable. Il ne voulait pas nous prendre, ce qui fait que Barbara allait aux flics se plaindre, PL qui allait se plaindre après, moi qui devais faire le pigeon voyageur pour leur transmettre des messages de haine…C’est avec le divorce que Barbara changea de victime, je n’étais plus la cible principale, désormais c’était mon père. Quand elle faisait ses crises, elle les faisait dans l’appart en ne s’adressant à personne en particulier, mais ce flot de haine nous touchait tous. Elle avait une façon de parler de mes grands-parents paternels et de la famille de mon père en général de façon cruelle et perverse : « Les enculés, les bâtards… » Elle avait des fantasmes de meurtre, disait vouloir acheter un fusil et buter « tous les connards de la Meuse ». Comme quoi ils faisaient des partouzes, que mes oncles et tantes étaient tous issus de pères différents (tiens, ça ne ressemblerait pas à la famille de Barbara ce cas de figure ?), qu’ils n’avaient jamais rien fait pour nous (ils ont toujours aidé mes parents financièrement, ont payé leur mariage, et s’étaient beaucoup occupé de moi, mais ça elle ne l’admettait pas)…Cette sauvagerie m’a profondément marqué. Entendre parler de la sorte de mes grands-parents que j’aimais me rendait malade. L’une des phrases les plus cruelles fut celle-ci : « Vivement qu’ils crèvent comme ça j’irai chier sur leur tombe ».

J’ai voulu la tuer de nombreuses fois. Je ne supportais plus cette haine, et j’avais envie de l’étrangler, la pousser dans les escaliers. Ce qui m’en empêcha ? J’avais peur de la suite. Peur de finir en prison pour meurtre. De plus, elle n’écoutait rien, refusait de se remettre en question et était dans un délire de victime a qui tout le monde avait fait du mal, alors que c’est elle qui nous pourrissait la vie…

A suivre…

( 20 janvier, 2016 )

Introduction

Certains ont le malheur de croiser des individus pervers au cours de leur vie. D’autres viennent au monde pour être immédiatement jeté en pâture.

En ce jour de l’année 1991, naquit une petite fille qui ne demandait qu’à être aimé. Mais c’était bien trop demandé pour sa mère, atteinte de graves troubles psychologiques, et qui vit le nourrisson comme un bon moyen d’assouvir sa haine et sa colère. Dans mon histoire, cette mère toxique portera le nom de Barbara.

C’était la cadette de 11 enfants issus de 3 pères différents. Barbara ne connut pas le sien. Il partit vivre avec une autre femme peu de temps après sa naissance, et mourut l’année de ses 16 ans. Sa mère, malade, ne pouvait pas s’en occuper, et Barbara partit vivre avec une sœur de 22 ans son aînée. Selon ses propos, Barbara était maltraitée par ses frères et sœurs. Une de ses aînées l’aurait même initié à des rites sataniques. Qui plus est, Barbara connut beaucoup d’accidents et de maladies : elle fut renversée par une voiture, mise en quarantaine pour maladie grave, mordu par un chien…Lorsqu’elle rencontra mon futur père, PL, elle devait avoir 19 ans. Le père de PL fut le premier à remarquer que quelque chose clochait chez la jeune femme, qu’elle avait un comportement bizarre et asocial. Il remarqua vite que c’était une femme méchante, qui détestait tout le monde. Elle s’enfermait dans la chambre lors des repas de famille, critiquait tout, n’aidait pas à faire le ménage et préférait rester devant des dessins animés…Mais son fils était déjà sous emprise et n’écouta rien.

A ma naissance, Barbara me rejeta. Elle voulait désespérément un garçon. Elle se voyait elle-même dans cette fille. Reflet de son vide intérieur, de son incapacité à aimer, de la haine qu’elle avait contre elle-même. Elle me maltraita dès les premières années de ma vie, me balançant des chaussons dans la figure alors que je savais à peine marcher, ne me donnait parfois pas à manger, me faisait faire des tâches qu’un enfant ne devait pas faire. Un jour, Barbara invita des gens à manger chez nous, et ceux-ci furent choqués de voir Barbara donner des ordres à sa fillette de 4 ans à peine pour qu’elle fasse le ménage. Ils ne revinrent jamais. Devant de tels comportements, mes grands-parents qui n’habitaient pas loin me prirent sous leur aile. J’allais régulièrement chez eux : le soir, pendant les vacances scolaires et les week-ends. J’allais aussi régulièrement un oncle paternel qui habitait dans un bâtiment voisin avec sa femme et son fils. Heureusement que mon père avait des frères et sœurs, c’est grâce à eux et mes cousins que j’ai pu découvrir un environnement moins toxique et être bien traité. En dehors de ma famille côté paternel, l’autre chose qui me sauva la vie fut mon imagination débordante, grâce notamment aux  jeux-vidéo. PL acheta pour mes 5 ans la NES de Nintendo, et je fus captivée. J’ai pu vivre des aventures et m’inventer des mondes loin de la réalité. 

A suivre…

12
« Page Précédente
|