( 21 janvier, 2016 )

Vive l’aide de la société

Barbara passa devant des juges pour son divorce, qui avaient tous vu qu’elle avait un problème psychologique. Des gens étaient sensé venir chez nous pour l’aider et surveiller comment nous allions. Horrifié que des gens viennent chez elle, Barbara fit tout pour les virer. Je me souviens qu’elle n’ouvrait pas la porte quand des assistantes sociales passaient, et qu’elle était très agressive au téléphone (disant notamment que non, elle ne tuerait pas ses gamins…). Elle écrivit une lettre à un juge il me semble pour faire cesser ces visites. Personne ne vint donc nous apporter de l’aide. Cette connasse de Barbara disait que personne ne l’aidait, mais elle voyait en même temps tout le monde comme un ennemi. Elle mordait les mains qu’on lui tendait. Et moi je fus choquée que personne ne fit intervenir la police ou qu’il n’y ait pas eu plus d’insistance. Les juges nous savaient en danger, notre mère très instable, agressive et menaçante. Et personne n’a rien fait…

Pas de commentaires à “ Vive l’aide de la société ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|