( 21 janvier, 2016 )

Les oreilles

Si jamais Barbara me demandait quelque chose, mais que pour une raison ou une autre je n’avais pas entendu, elle ne reformulait jamais sa demande. J’avais beau lui expliquer que je n’avais pas entendu, c’était trop tard, je devais deviner les choses. Elle aimait bien me dire « les oreilles, c’est comme le cul ça se lave ! »

Pas de commentaires à “ Les oreilles ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|